Ma vie avec la Fibromyalgie .

Ma vie quotidienne avec la Fibromyalgie

Je me réveille le matin le corps tout endolori de la tête aux pieds.

Je me sens aussi fatiguée que la veille à mon coucher.

Je m'étire tant bien que mal à la manière d'un chat ,longuement ,lascivement et pas trop motivée.

Il me faut encore me lever .Dur ,dur ...

Je resterais bien au lit si je le pouvais et c'est comme çà chaque jour.

Même mes doigts sont ankilosés et me font mal à tenter de les bouger.

Je vis au ralenti chaque jour comme une corvée à acomplir.

Je me lève parce que je n'ai pas le choix.Il me faut conduire mon fils de 17 ans au travail et  ma fille de 7 ans à l'école .

Je mange sans faim réelle , juste parce qu'il faut manger ;je n'y trouve plus aucun plaisir.

Je me traîne toute la journée sans envie réelle ; je fais les choses parce qu'il faut le faire et puis quoi faire ,je ne sais plus trop car je n'ai guère le goût .

J'erre tout le jour sans but précis comme une âme en peine.Je n'ai plus d'amis dans ma région mon état de santé les a tous faits fuir les uns après les autres.

Il ne me reste plus que vous derrière mon écran.

Mes Amis d'Internet .Alors ,chaque jour ,j'allume mon ordi. et j'écris pour ne pas trop me perdre...

Je vis au rythme des douleurs de mon corps meurtri et de mon esprit en déroute.

J'ai peine à savoir le jour où je vis.Je les raye tous les soirs sur un calendrier accroché à l'intérieur sur la porte des toilettes.

Je ne me souviens pas toujours de ce que j'ai fait les jours passés ou je mélange tout.

Je perds mes affaires un peu partout dans la maisonsi je ne les remets pas tout de suite toujours à la même place.Quand j'en parle à mon médecin ,il me dit que c'est de l'étourderie alors je me fâche car je sais malheureusement que ce n'est pas le cas.J'ai plutôt la mémoire qui flanche sérieusement et en suis très consciente, celà me fait peur.Je pense à ma mère et à son alzeimer.

Un ras l'bol total m'envahit jour après jour.Je suis sous anti-dépresseurs mais ça ne me sert pas à grand chose car j'ai le coeur en vrac.

Je crois que j'ai perdu le goût à force de me battre pour tout depuis tant d'années et de constater que çà n'a guère servit à grand chose.

Je suis FATIGUEE de tout , c'est tout .

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (5)

1. Nicole 21/07/2013

bonjour, je suis tellement triste en lisant vos commentaires. j'ai moi aussi la fibro, reconnue en 2006. J'ai été soignée en 2007,2008 2009 avec acupuncture normale et acupuncture avec aiguilles brulées, microkiné, kiné, aquagym dans eau chaude, anti inflam gambaran. Tous les jours j'allais soit chez l'un soit chez l'autre. j'étais à l'étranger avant et suis rentrée en avril 2007 en Belg pour me soigner. je ne pouvais quasi plus marcher avec tellement de fatigue. et puis petit à petit... je suis revenue en Afrique depuis 2010 et "je touche du bois" je vais bien, je peux dire très bien quand je me rends compte de vos souffrances. J'ai recommencé à vivre, ai fait plein de choses, ai construit, et vis maintenant au calme sans trop me fatiguer. Je ne suis pas guérie, j'en ai conscience elle est toujours là cette saloperie et de temps en temps se manifeste, mais pas trop, juste plus de fatigue pour tout que les autres. J'espère que ce message pourra vous donner un petit peu d'espoir. Je sais aussi comment il est déroutant et décourageant que les gens ne nous croient pas, disent que c'est psychique, et s'éloignent de nous parce que marre de nous écouter. En tout cas je pense très fort à vous et vous envoie plein d'ondes positives.

2. MARIETTE 08/10/2011

Bonjour nous sommes le 8 oct. 2011
J'ai enfin vu un physiatre ( spécialiste en physiothérapie) qui est compréhensif avec cette maladie qui est mystérieuse et abstraite pour ceux qui n'en souffre pas. Il m'a prescrit un médicament( en essai) qui s'appelle " LYRICA" . Il s'agit d'un médicament utilisé pour les névrites diabétiques ( douleur sur le trajet d'un nerf).
c'est un médicament dont l'effet s'accumule jour après jour, un peu comme le début d'un traitement aux anti- dépresseurs
Fallait je sois patiente.....j'en suis à 100 mg par jour, ....l'effet pour moi a été d'être capable de marcher ,je sors dehors 2 fois par jour,( une heure 1/2 tous les jours.... être capable de dormir un 4-5 heures d'affilée.
Si ça peut aider quelqu'un, c'est bon de bouger , et voir du monde ne serais- ce qu'aller au dépanneur, ou jaser quelqu'un en magasinant....ce que les amis n'aimen pas, ce sont nos jérémiades ....quand on ne parle que de notre petit moi douloureux.....
dans la bouffe....fuir les gras ( frites charcuterie,les vinaigres( marinades).
J'espère vous avoir soulagé un brin et ouiiiiiiiiii, vive internet!
Bonne chance
Mariette

3. Jeannine (site web) 07/08/2010

Je sais de quoi tu parles car moi aussi je suis atteinte de cette maladie. Elle cause de la fatigue chronique et vise versa. Je te souhaite beaucoup de courage.
Donne -toi de petits défis à relever chaque jour, selon tes capacités. Je fais du Tai Chi et du Q gong, ça m'aide mais on doit apprendre à vivre avec de la douleur journalière. Ne baisse pas les bras.
Bye Jeannine

4. Mikelo 01/07/2009

Courage, il ne faut jamais deespérer.
De France ,j'écris tous les jours à une amie victime de FM en Italie, et j'essaye de trouver un remède. A plusieurs c'est plus facile !
Felicitations pour le site.
Amicalement.

5. PATOU (une autre PATRICIA) 15/06/2009

je te comprend très bien, en effet aucune reconnaissance de la maladie (très peu par le corps médical, encore moins dans l'entourage, car maladie qui ne se voit pas (tout est de l'ordre du ressenti), aucun traitement efficace, tout le monde tatonne. Je crois que la seule chance de ne pas se laisser complètement envahir par la maladie, de ne pas devenir complétment différent de nous-même c'est de retrouver goût la plus posssible à la vie, de s'entourer de gens aimant, zap les autres, de se faire plaisir, de savourer chaque instant vécu,chaque moment ou la douleur ne nous a pas fait plier, ou nous l'avons tenu à distance.pour limiter les douleurs, j'utilise l'auto-suggestion. Occupe ton esprit à des choses qui te plaisent, pense à des bons moments vécus, des moments qui ont touchés ton coeur, positive les plus possible, ne t'impose pas de contraintes (sauf celles obligatoires)Cela fait trois ans que je lutte avec cette cochonnerie et je n'ai l'intention qu'elle gagne, je t'en prie essaie d'être la plus forte et sourtout fais toi plaisircherche la paix intérieure, les contacts avec les autres ne t'isole pas, les autres nous apportent tellement ! courage !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site