Parler Chien ....

Parler Chien.

Vivre avec un chien c’est cohabiter avec un être vivant d’une espèce différente de la nôtre. 

chien3.gif (6050 bytes)

Le risque le plus courant, est de penser que le chien se comporte comme le ferait un être humain à sa place.

dogS01.gif (5938 bytes)

Un déplacement et une approche rapide sont considérés comme une agression pour un chien.

 C’est cependant souvent ainsi qu’ils nousvoient  avancer vers eux (surtout les enfants !)parfois tout gais et tout sourire (toutes dents dehors)  ce qui se révèle plutôt menaçant du point de vue canin.Pourtant de notre point de vue ,il n'y a là rien de menaçant .

De même que regarder l’autre droit dans les yeux pour un chien  est carrément une provocation alors que nous trouvons qu'il n'est pas franc de le ne pas regarder l'autre en face .

Se frotter, s'appuyer tout son corps, du museau, de la patte sur un congénère ou sur nous peut nous sembler un geste affectueux d'un chien.En fait il n'en est rien il cherche à marquer sa dominance sur l'autre.

Tout le monde sait que la queue qui bouge est le signe de grand contentement.

 La position queue entre les pattes est une attitude de soumission ou de crainte.

Les pattes doivent être bien d’aplomb et non prêtes à bondir, dans ce cas, il faut s’attendre à un démarrage en trombe qui est souvent lié à une posture de chasse.

Le hérissement des poils est signe de nervosité, d’agressivité ou de colère.

Le chien extériorise de nombreux sentiments et sensations par les mimiques. C’est ainsi qu’il communique avec ses congénères. Mais il utilise aussi cela à merveille avec les hommes.

 chien_calin.gif (14039 bytes)

Cinq éléments particuliers participent à l’expression de la face chez le chien: le port de tête, les oreilles, les yeux, les dents et les babines.

 La tête peut être dressée, le chien est alors sur de lui mais sans excès. Il est « bien dans sa peau ». Elle peut être baissée, c’est alors un signe de soumission ou de grande timidité.
Les oreilles peuvent être dressées (votre chien est à l’aise ou attentif) ou couchées (ce n’est pas obligatoirement bon signe, cela peut être interprété comme une réaction négative ou de préparation à l’agression chez certaines races mais aussi un signe de hyper bien-être chez le Shiba ou l’Akita, par exemple); Si votre chien a peur, les poils se hérissent et alors la situation devient claire et votre chien se prépare à jouer à exterminator. Quand les babines se retroussent et que la face se plisse, le chien est prêt à l’attaque.

 

  • la peur engendre l’agressivité
  • la timidité engendre le retrait, le recul
  • ne jamais aller au devant d’un chien que vous le connaissiez bien ou pas (à part le vôtre) mais laissez le venir à vous
  • observez toujours votre chien avant d’émettre un jugement sur son attitude ou sur un truc pas bien qu’il aurait fait
  • toujours transposer la situation vécue et les réactions de son chien avec votre propre vécu où ce que vous auriez fait, vous en tant qu’homme, dans les mêmes circonstances en étant lui… Vous verrez souvent que les choses s’expliquent d’elles-mêmes
  • gratis chien comic.GIF (2347 octets)aimer c’est respecter mais aimer c’est aussi savoir regarder, observer et comprendre
  • parlez à votre chien, même au risque de passer pour un illuminé. Ce n’est pas grave… le dialogue est la base de l’entente maître chien, au même titre que l’amour… c’est ce que l’on appelle le partage… et pour partager vous n’avez pas d'autre choix que de communiquer… enfin, pour communiquer il faut savoir écouter et pour écouter votre chien il faut être capable de l’entendre, du moins de comprendre ce qu’il veut vous dire. Rien que par l’observation, très vite vous arriverez à entendre ce qu’il a à vous dire et à le comprendre tant dans ses mimiques que son fonctionnement.

Soyez attentif à votre chien, il sera de même avec vous.

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. olivia 30/01/2012

j'ai 2 chiens et en suis folle jamais aucune déception!!!!! de l'amour de l'amour de l'amour ils ne donnent que cà du bonheur!!!!

2. Line (site web) 11/02/2010

Vive les poilus ! ..... je travaille avec eux et en possèdent plusieurs. Ma vie : jamais sans poilus !

3. Francette 23/03/2008

j'ai eu un chien pendant plus de 16 ans. Je l'ai aimé, choyé et j'ai eu un véritable chagrin quand il nous a quittés.
Bisous Lou

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×